Le temps des Fêtes Posted January 24, 2014 by bfocornwall

0

Suggestions pour survivre “le temps des Fêtes”

« Le temps des Fêtes »  est, sans contredit, le temps de l’année le plus difficile à vivre pour les personnes endeuillées. C’est une période de l’année riche en traditions et en sentimentalité, habituellement soulignée par de nombreuses rencontres de famille. Lorsqu’un membre de la famille décède, rien n’est pareil pour les survivants. Le vide est plus évident, la douleur plus marquée, l’ennui et la solitude plus écrasants. Les activités, les annonces publicitaires, les cartes de souhaits, le magasinage, les décorations, les souhaits de « Joyeux Noël », les chants, l’odeur des mets traditionnels, les cadeaux…tout devient pénible à voir, à entendre, à sentir.

Les pressions sociales et les obligations familiales provoquent souvent des sentiments contradictoires chez les personnes endeuillées (les « Je devrais » et les « Je ne veux pas »). Il est important de faire confiance à nos instincts pour déterminer comment nous allons gérer ces quelques semaines. Souvent l’anticipation, la crainte et le désir « d’éviter les Fêtes » sont les plus grands défis. Il est recommandé d’en discuter ouvertement avec les membres de votre famille et de planifier bien à l’avance. Exprimez clairement vos sentiments, vos besoins et vos désirs aux gens qui vous entourent afin qu’ils soient en mesure de mieux vous aider à traverser cette période difficile. Identifiez les attentes des différents membres de la famille, y inclus les enfants et les adolescents. De cette façon, de nombreux conflits peuvent être évités. Soyez flexible, patient, indulgent. N’hésitez pas de déléguer certaines tâches. Acceptez aussi de recevoir, sans obligation de réciprocité.

Voici des suggestions pour vous aider à survivre le temps des Fêtes:

  • Il est très important d’AGIR plutôt que de RÉAGIR.
  • À l’avance, faites une liste des activités et des évènements auxquels vous souhaitez participer.
  • À l’avance, déclinez les invitations qui vous rendent mal à l’aise.
  • Avertissez les hôtes qu’il est possible que vous sentiez le besoin de quitter soudainement la rencontre ou, qu’à la dernière minute, vous choisissiez de ne pas assister à la fête.
  • Allumez une chandelle de Noël à chaque jour de décembre.
  • Faites une visite au cimetière et, si vous le désirez, apportez des décorations de Noël, des fleurs ou des cartes.
  • Plantez un arbre.
  • Si vous craignez la solitude, offrez vos services à un organisme de charité. Vous pouvez servir des repas aux démunis, visiter un malade ou une personne seule.
  • Invitez une autre personne endeuillée qui souffre de solitude de sortir souper avec vous.
  • Planifiez votre magasinage tôt…allez à différents magasins à différentes heures, magasinez par catalogue, par téléphone, par internet, magasinez avec un(e) ami(e).
  • Plutôt que d’acheter un cadeau, offrez un article qui appartenait à votre être cher. Vous pouvez ajouter une note expliquant la raison pour laquelle vous avez choisi cet article pour lui (elle).
  • Demandez à quelqu’un de vous aider à emballer vos cadeaux.
  • Envoyez une note personnelle plutôt que des cartes de Noël si vous en avez le goût.
  • Vous n’êtes pas obligé de sortir toutes vos décorations. Vous avez le droit de décorer en modération…ou pas du tout.
  • Demandez aux membres de la famille d’écrire une note à votre être cher et mettez ces notes dans son bas de Noël. Vous pouvez les lire lors de votre échange de cadeaux.
  • Changez le lieu de vos rencontres de famille.
  • Changez le temps désigné pour déballer les cadeaux.
  • Changez le menu.
  • Servez un buffet plutôt que de « mettre la table », ce qui rend évident l’absence de l’être cher.
  • Achetez vos pâtisseries, tartes et tourtières pour cette année si vous manquez d’énergie.
  • Prévoyez un temps spécifique de la journée pour laisser couler les larmes.
  • Sentez-vous libre de créer de nouvelles traditions.
  • Commémorez votre être cher d’une façon spéciale : un don à un organisme charitable, une bourse à une école « en mémoire de… ».
  • Achetez un cadeau pour votre être cher et donnez-le à un organisme charitable.
  • Prenez un moment avec votre famille pour vous souvenir de votre être cher, pour partager les bons moments vécus ensemble, pour regarder des photos, pour rire et pleurer ensemble.
  • Choisissez de poser un geste spécial envers quelqu’un dans le besoin au cours du mois de décembre
  • Dorlotez-vous (un massage, une mini-vacance…).
  • Achetez-vous un cadeau de la part de votre être cher.
  • N’oubliez pas les bienfaits du repos, d’une bonne nutrition et de l’exercice (personne ne voit nos larmes lorsque nous prenons une marche…).
  • Evitez les excès de nourriture, d’alcool, de médicaments. Ces engourdissements ne sont que temporaires et néfastes à la santé.
  • Si vous avez des enfants, accordez-leur de l’attention individuelle…eux aussi vivent le deuil.
  • Discutez avec eux à l’avance des changements qui seront effectués cette année.
  • Soyez conscients de changements dans leur comportement…c’est leur façon d’exprimer leurs sentiments et leurs émotions.
  • Entourez-vous de personnes qui acceptent que vous êtes en période de deuil et qui vous écouteront sans vous juger.
  • Soyez tolérant et compatissant envers vous-même, envers vos limites physiques et émotionnelles. Respectez les messages que votre corps vous donne.
  • Éliminez le stress excessif.
  • Réduisez vos attentes afin de ne pas être déçu.
« Back to Articles

Leave a Comment